Le précédent dispositif concernant les personnes vulnérables au travail s’était arrêté le 1er septembre, le dernier décret du 10 novembre définit de nouvelles obligations faites aux employeurs concernant les personnes vulnérables. Les malades atteints d’HPN ou/et d’Aplasie Médullaire sont des personnes à risque car entrant dans la catégorie « immuno-déprimés ». L’employeur doit donc favoriser le télétravail. Si le télétravail est impossible, il doit :
-Soit prendre des mesures de protection complémentaires permettant de travailler en présentiel : mise à disposition de masques chirurgicaux par l’entreprise, hygiène rigoureuse des mains, aménagement du poste de travail : bureau dédié ou limitation du risque (par exemple, installation d’un écran de protection) ;
-Soit placer le salarié en chômage partiel. Dans ce cas le salarié doit remettre à l’employeur un certificat d’isolement établi par son médecin

Défiler vers le haut