HANDICAP

Pendant ou après votre traitement vous pouvez connaître une baisse d’activité ou une altération de vos capacités, qu’elles soient provisoires ou définitives. Ces changements définissent une situation de handicap face à laquelle vous avez des droits.

1 – LA RECONNAISSANCE DE LA QUALITÉ DE TRAVAILLEUR HANDICAPÉ 

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est une décision administrative qui accorde aux personnes en situation de handicap une qualité leur permettant de bénéficier d’aides spécifiques.

2 – EMPLOI ET HANDICAP : TRAVAIL EN MILIEU ORDINAIRE

Les personnes en situation de handicap qui peuvent être orientées vers un travail en milieu ordinaire bénéficient d’un statut de salarié à part entière, et donc des dispositions du code de travail et de la convention collective applicable à l’entreprise qui les embauche.

3 –  L’OBLIGATION D’EMPLOI EN FAVEUR DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS

Tout employeur occupant au moins 20 salariés doit employer des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de son effectif salarié.

4 – L’ACCÈS À LA FONCTION PUBLIQUE

Les personnes en situation de handicap et aptes au travail en milieu ordinaire peuvent intégrer la fonction publique, soit par concours, soit par un recrutement spécifique.

5 -INTERVENTION DES CAP EMPLOI

Les Cap Emploi participent au dispositif d’insertion professionnelle et d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

6 – L’ALLOCATION aux ADULTES HANDICAPES  (AAH)

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) est une aide financière qui permet d’assurer un revenu minimum. Cette aide est attribuée sous réserve de respecter 4 critères : incapacité, âge, nationalité et ressources.

Le montant de cette aide relève d’un calcul assez complexe.

Scroll Up